Si j’étais

Si j’étais…  Si j’étais un objet, je serais une lampe de poche, pour guider vos nuits. Si j’étais une saison, je serais l’automne, car il n’y a rien de plus plaisant que le bruit des feuilles mortes quand on marche dessus. Si j’étais un plat, je serais un cheeseburger, parce

MOTOFOBIA

Elle est là, sur le mur. Mes pores s’entrouvrent et me grattent.  Respirer. Je dois respirer. Et ne pas regarder. Cette saleté va bien finir par s’en aller. Pourquoi a-t-il fallu que Quentin parte faire les courses maintenant ? Je sors de la chambre. Mon épaule me démange. Je retiens ma

LE témoin

J’ai vu passer tellement de choses dans cette maison. De ma naissance sous les mains d’un artisan de la famille aux soupirs de mort du dernier propriétaire. J’ai observé tant d’enfants laisser échapper des tasses de leurs mains et se faire sermonner pour les avoir brisées. L’un d’entre eux les

Propulsé par WordPress.com.